"La vie, ça se fabrique avec les moyens du bord."
[Herve Bazin]

             Change to English

MiSSing Sign :
point  Accueil
point  Présentation
point  M'écrire
point  Livre d'Or (81)
point  Ecrire dans le livre d'Or
point  Evènements (1)(15)
point  Liens (6)

Dessins et desseins :
point  Tous
point  Le Chaman
point  Le Cubisme
point  La robe
point  New-York
point  Paroles de Chansons
point  Cheveux colorés
point  Dessins au crayon
point  Le Guerrier de la lumière
point  L'Androgyne

Articles Psycho:
  Pas facile d’être un garçon
  Les hommes en Jupe
  Les garçonnes
  Idées fausses
  Mode et estime de soi
  Bâtisseurs de culture
  Oser la Jupe
  Nos habits parlent
  Réflexions sur la Jupe

Articles Mode:
  T-Shirt
  La culture gothique
  Le Nombre d'Or
  Proportion de la Jupe
  Conseils sur la Jupe
  Lexique des Jupes
  Lexique des bottes
  Androgynie et Mode

Membres :
  Liste Membres
  Le Mur
point  Devenir Membre (gratuit)

LA COLERE: Si la colère etait une robe...  Robe à grande ampleur travaillée en petits volants superposés. Corsage ajusté et décolleté rond. Gabrielle Lys. 20 mai 2008.
LA COLERE:
Si la colère etait une robe...

Robe à grande ampleur travaillée en petits volants superposés. Corsage ajusté et décolleté rond.
Gabrielle Lys.
20 mai 2008.


LE PRINCE: Les cheveux au carré, le Prince est un personnage emblématique des soirées gothiques de Bruxelles. Assortie à des bottes en daim, il porte une robe mélangée de soies noires et toile bleue doublée de tulle. Il porte à chaque poignet de nombreux bracelets. Son rouge à lèvre couleur sang et son mascara noir accentue encore le teint blanc vampire de son visage. Gabrielle Lys. 8 décembre 2008.
LE PRINCE:
Les cheveux au carré, "le Prince" est un personnage emblématique des soirées gothiques de Bruxelles. Assortie à des bottes en daim, il porte une robe mélangée de soies noires et toile bleue doublée de tulle. Il porte à chaque poignet de nombreux bracelets. Son rouge à lèvre couleur "sang" et son mascara noir accentue encore le teint blanc "vampire" de son visage.
Gabrielle Lys. 8 décembre 2008.


L'ETRE RECONNU: Il n'y a rien à comprendre Et que passe l'intrus Qui n'en pourra rien attendre Car je suis seul à les entendre Les silences et quand j'en tremble Moi, je suis ton autre Si nous n'étions pas d'ici Nous serions l'infini [Tu es mon autre - Lara Fabian]  L'être reconnu porte les cuissardes Gabrielle Lys et une robe portefeuille à manches courtes en crêpe de laine bordée en bas par de la mousseline en soie de Saris. Gabrielle Lys 13 Novembre 2007.
L'ETRE RECONNU:
"Il n'y a rien à comprendre
Et que passe l'intrus
Qui n'en pourra rien attendre
Car je suis seul à les entendre
Les silences et quand j'en tremble
Moi, je suis ton autre
Si nous n'étions pas d'ici
Nous serions l'infini"
[Tu es mon autre - Lara Fabian]

L'être reconnu porte les cuissardes Gabrielle Lys et une robe portefeuille à manches courtes en crêpe de laine bordée en bas par de la mousseline en soie de Saris.
Gabrielle Lys
13 Novembre 2007.


MY NEXT LIFE: But if you don't change your situation Then you'll die. Don't die. Please don't die... [Commercial for Levi - Placebo]  Gabrielle depuis le début, et sans cicatrices, créera la mode des cheveux mauves et des chapeaux cow-boy. Gabrielle Lys. 15 Août 2009.
MY NEXT LIFE:
"But if you don't change your situation
Then you'll die.
Don't die.
Please don't die..."
[Commercial for Levi - Placebo]

Gabrielle depuis le début,
et sans cicatrices,
créera la mode des cheveux mauves
et des chapeaux cow-boy.
Gabrielle Lys. 15 Août 2009.



Androgynie et Mode

ANGELIQUE... Il mettait déjà des talons hauts bien avant Rick Owens. Accoudé au bar d'un petit café des halles Saint Géry à Bruxelles, il affiche son air angélique... Avec sa jupe froissée à la Mana romantique, il reste un chasseur qui attend son heure... Gabrielle Lys. Septembre 2007.
ANGELIQUE...
Il mettait déjà des talons hauts bien avant Rick Owens. Accoudé au bar d'un petit café des halles Saint Géry à Bruxelles, il affiche son air angélique... Avec sa jupe froissée à la "Mana romantique", il reste un chasseur qui attend son heure...
Gabrielle Lys. Septembre 2007.

L'androgynie dans l'histoire.

point  Au sortir de la première guerre mondiale, la mode de 1920 consacra la garçonne[1]. La figure de l'androgynie y occupa une place considérable. Les femmes bandaient leur poitrine pour l'effacer. Les coupes des vêtements s'interdirent de souligner la féminité des corps, leur gagnant une nouvelle liberté. La grande guerre qui avait entraîné les hommes au front, avait ouvert la voie de l'émancipation aux femmes qui, sorties de leurs foyers, avaient occupé dans tous les compartiments de la société des fonctions jusqu'alors exclusivement dévolues au sexe masculin. C'est cette indécision des rôles qui une fois la guerre terminée engendra la perception que la perte des frontières traditionnelles entre hommes et femmes s'affirmait comme un puissant facteur de transformation du monde. Encore aujourd'hui, l'androgynie est perçue comme l'expression d'une volonté de changer le monde.[2]

PERFECT LOOK: Il a 16 ans et joue au bishonen. Cheveux et bottes bleues. Jupe et pull sans manche en laine assortis sur une chemise à courte manche. Gabrielle Lys. Septembre 2007.
PERFECT LOOK:
Il a 16 ans et joue au bishonen. Cheveux et bottes bleues. Jupe et pull sans manche en laine assortis sur une chemise à courte manche.
Gabrielle Lys. Septembre 2007.

L'androgynie dans la mode.

point  L'histoire de la mode regorge de scandales occasionnés par les nouveautés vestimentaires et comportementales. Rupture avec les règles établies du collectif, la rupture de mode est ressentie à travers les âges comme une provocation. Dans la compétition des individus et groupes sociaux pour la maîtrise de leur temps ou plus simplement du pouvoir, qu'elle s'opère par touches ou par césure radicale, elle est ressentie comme une puissante affirmation individuelle. La mode dans son renouvellement, dans sa volonté de se démarquer des époques précédentes, s'attaquent souvent frontalement à leurs tabous, qu'elle qu'en soit la nature.[2] Et l'androgynie ne reste t'elle pas un tabou de notre époque ?

L'androgynie dans mon travail de styliste.

point  Le monde est né de la rupture de l'unité parfaite. Il naquit de la séparation du principe mâle et du principe femelle. L'androgyne représente l'unité parfaite préexistant à l'apparition du monde. Il se situe au delà de la frontière où le masculin se distingue du féminin et donc au-delà des tensions et des conflits qui s'établissent entre les deux pôles sexuels de la vie. L'androgyne est l'être parfait car la séparation des sexes est l'image à la base de toutes les imperfections de la vie.

point  Dieu qui est à la fois Un et Tout créa l'homme à son image mais le créa mâle ou femelle. Chaque homme porte donc en lui l'androgynie. Ma recherche est celle d'un modèle parfait relative à l'identité. Je ne pouvais découvrir que les images qui proclament l'union des contraires, le désir radical d'être - homme et femme - l'un en l'autre aboli. Coincider avec le divin c'est retrouver l'unité préexistante.
ROBE LONGUE: Des robes longues pour tous les garçons habillés comme ma fiancée Le grand choc pour les plus vicieux c'est bientôt la chasse aux sorcières ambiguë jusqu'au fond des yeux. [Le 3ième sexe - INDOCHINE] Gabrielle Lys. Août 2007.
ROBE LONGUE:
Des robes longues pour tous les garçons
habillés comme ma fiancée
Le grand choc pour les plus vicieux
c'est bientôt la chasse aux sorcières
ambiguë jusqu'au fond des yeux.
[Le 3ième sexe - INDOCHINE]

Gabrielle Lys. Août 2007.

point  La mode, réalité matérielle mais activité spirituelle s'impose pour moi comme le parcours symbolique de cette recherche. Il n'est d'autre chemin possible pour moi que de creuser inlassablement matières et formes à la recherche de ce principe de base. La mode offre ce champ unique d'expériences où la beauté s'unit à elle-même comme à son contraire par le mythe de l'androgyne...
Gabrielle Lys


Bibliographie:
[1] Voir mon article sur "Les garçonnes" .
[2] "Essai sur la mode dans les sociétés modernes".
Eric Sommier, L'Harmattan édition 2007.



Le site est un succès gràce à vous tous. Merci pour vos marques de sympathie dans le livre d'or et partage idéologique des membres. Merci aussi à ceux qui m'écrivent des messages personnels. Ils me vont droit au coeur et me poussent à avancer toujours plus loin.
Gabrielle Lys

BAD: Robe et botillons en daim. Foulard rouge. Gabrielle Lys. 6 Août 2009.
BAD:
Robe et botillons en daim. Foulard rouge.
Gabrielle Lys. 6 Août 2009.


MON CORPS, MA MAISON: Mon Corps, ma maison mon cheval, mon chien, que deviendrai-je lorsque tu ne sera plus  Où dormirai-je Comment me déplacerai-je ? Quel gibier chasserai-je Quand mon corps, chien taquin et fidèle serai mort.  Quelle sera ma vie Quand je reposerai dans le ciel sans toit ni porte avec le vent pour yeux  Et les nuages pour robe Où alors me cacherai-je ?  [Question - May Swenson]  Etre beau, c'est aussi prendre soin de sa maison. il a teint ses cheveux de mèches assortie à sa robe néo-gothique et porte des bottes à semelles compensées. Gabrielle Lys. 25 décembre 2008.
MON CORPS, MA MAISON:
"Mon Corps, ma maison
mon cheval, mon chien,
que deviendrai-je
lorsque tu ne sera plus

Où dormirai-je
Comment me déplacerai-je ?
Quel gibier chasserai-je
Quand mon corps, chien taquin
et fidèle serai mort.

Quelle sera ma vie
Quand je reposerai dans le ciel
sans toit ni porte
avec le vent pour yeux

Et les nuages pour robe
Où alors me cacherai-je ?"

["Question" - May Swenson]

Etre beau, c'est aussi prendre soin de sa maison. il a teint ses cheveux de mèches assortie à sa robe néo-gothique et porte des bottes à semelles compensées.
Gabrielle Lys. 25 décembre 2008.


Dernières statistiques :
point  43 visites auj
point  37 visites auj
point  6 visites auj
point  6726 visites/jour max
point  689177 visites total
point  563 Supporters  58  505
point  81 Messages
point  180 Dessins

Dernier membre
14/12/2019 - 10h21
Beatrix elizabeth Hyden
- Deloraine - Tas - Tas
Androgynous in mind. Male in nature. Female in appearance. What else... Mind the step!
[Liste Membre]

Dernier membre
13/01/2021 - 18h19
Jean-françois Blanchard
- Sauvelade - France -
J'ai toujours évolué dans un univers de travail exclusivement masculin : Le BTP.
En dehors de mon travail de directeur, j'ai toujours aimé porter des shorts en été, plutôt courts, et j'aime les vêtements plutôt androgyne ; en l'occurrence, j'aime beaucoup les vêtements féminins et autres jupes et robes de ces dames. Je peux dire qu'elles m'ont toujours donné l'envie de pouvoir les porter à mon tour. Elles sont pour moi source émancipation masculine !
J'ai une sensibilité plutôt féminine, j'aime autant le Rock que la poésie et la littérature...l'aventure, les rencontres, la photo, les gens !
J'ai aussi une tendance à contrecarrer toute discipline imposée, révolutionnaire depuis toujours contre les inégalités et les codes. Juste le fait que ce vêtement invite à la liberté m'impose d'y réfléchir et de m'inscrire dans un style qui réforme les choses convenues. J'aime que ma façon d'être et mon habillement suscite curiosité et quelque fois provocation !
Je découvre aujourd'hui - par plusieurs articles de presse de couturiers de la jupe, stylistes, et puis par votre blog et ...je vois que les quelques derniers posts un peu provoc sur facebook suscitent les réactions : Ah le foutu regard des autres !
Par contre, tout ce que je découvre - enfin - sur cet univers laissé en jachère depuis la Révolution Française n'est pas vraiment dans un style novateur : Tartans et kilts écossais, tenues "celtiques", etc, ou alors le noir "punk".
j'ai vraiment l'impression (mais je n'ai encore pas franchi le premier pas !) que si ce vêtement sortait de ces caricatures vieillottes (je n'ai pas dit moches !) alors le vieux fantômes du déguisement et du travestissement tiendrait encore longtemps la barre haute aux idées reçues.
J'ai dit en début d'année que je tenterai l'expérience et je le ferai...mais pas n'importe comment. Je prendrai soin de ne pas choquer, en tous cas j'essaierai. J'ai vraiment envie que l'expérience devienne une réalité "vivable" au quotidien. Mon nouveau travail (gérant d'un bar qui se voudrait le plus possible alternatif) va forcément m'aider dans ma démarche.
En tous cas, je suis content de vous avoir découvert...

[Liste Membre]

Dernier Msg Livre d'Or :
Didier - France - - 12/04/2018.
je porte des jupes et jupons des années 50/60 a la maison mais n'ose pas sortir habillé comme cela dans la rue. Par contre je sort habillé en kilt écossais le plus souvent possible se qui ne me gêne pas car j'adore porter des jupes plissée et bien sur les kilts

[Ajouter un message]


© Ce site est protégé par le droit d'auteur, tous droits réservés - MissingSign - Gabrielle Lys - 2004 - 2021. Toute reproduction
et/ou rediffusion de contenu par quelque moyen que ce soit doit faire l'objet d'une autorisation spécifique de son auteure.
SABAM n° 00768391789 ©


43 V.