"Un homme ne porte pas sa masculinité sur ses vêtements, sa virilité est dans sa tête."
[Jean-Paul Gaultier]

             Change to English

MiSSing Sign :
point  Accueil
point  Présentation
point  M'écrire
point  Livre d'Or (80)
point  Ecrire dans le livre d'Or
point  Evènements (3)(13)
point  Liens (6)

Dessins et desseins :
point  Tous
point  Le Chaman
point  Le Cubisme
point  La robe
point  New-York
point  Paroles de Chansons
point  Cheveux colorés
point  Dessins au crayon
point  Le Guerrier de la lumière
point  L'Androgyne

Articles Psycho:
  Pas facile d’être un garçon
  Les hommes en Jupe
  Les garçonnes
  Idées fausses
  Mode et estime de soi
  Bâtisseurs de culture
  Oser la Jupe
  Nos habits parlent
  Réflexions sur la Jupe

Articles Mode:
  T-Shirt
  La culture gothique
  Le Nombre d'Or
  Proportion de la Jupe
  Conseils sur la Jupe
  Lexique des Jupes
  Lexique des bottes
  Androgynie et Mode

Membres :
point  Se connecter
  Liste Membres
  Le Mur
point  Devenir Membre (gratuit)

SALUTATION AU SOLEIL: Chaman en prière sur un dolmen du site préhistorique de Wéris - Belgique. Jour du Solstice d'été. Robe en soie avec symbole magique du cercle. Gabrielle Lys. Juillet 2007.
SALUTATION AU SOLEIL:
Chaman en prière sur un dolmen du site préhistorique de Wéris - Belgique. Jour du Solstice d'été. Robe en soie avec symbole magique du cercle.
Gabrielle Lys. Juillet 2007.


HOMME EN AUTOMNE: Longue jupe en velours couleur bordeaux, bottes brunes en cuir, pull en laine vert chasseur,  gilet en laine bordeaux foncé. Gabrielle Lys 2005.
HOMME EN AUTOMNE:
Longue jupe en velours couleur bordeaux, bottes brunes en cuir, pull en laine vert chasseur, gilet en laine bordeaux foncé. Gabrielle Lys 2005.


L'ICÔNE UNDERGROUND: A Moscou, c'est une nouvelle garde-robe qui se dessine avec la Pop Star Underground ou Androgyne. Une Confusion mâle, une croix au cou comme la nouvelle ORTHODOXIE du genre. Gabrielle Lys. Juillet 2007.
L'ICÔNE UNDERGROUND:
A Moscou, c'est une nouvelle garde-robe qui se dessine avec la Pop Star Underground ou Androgyne. Une Confusion mâle, une croix au cou comme la nouvelle ORTHODOXIE du genre.
Gabrielle Lys. Juillet 2007.


LE PRINCE: Les cheveux rassemblés en une tresse sur son épaule droite, le Prince est un personnage emblématique des soirées gothiques de Bruxelles et du nord de la France. Assortie à des bottes militaires, il porte une robe en toile sur 3 épaisseurs dont les boutons sur fond rouge dans le style 3ième empire rehaussent la prestance. Gabrielle Lys Avril 2006.
LE PRINCE:
Les cheveux rassemblés en une tresse sur son épaule droite, "le Prince" est un personnage emblématique des soirées gothiques de Bruxelles et du nord de la France. Assortie à des bottes militaires, il porte une robe en toile sur 3 épaisseurs dont les boutons sur fond rouge dans le style "3ième empire" rehaussent la prestance. Gabrielle Lys Avril 2006.



Les garçonnes ou les premières femmes en pantalon.

Introduction

point  Moins de cent ans avant le mouvement des hommes en Jupes, il y eut les femmes en pantalon.... Cet article rend hommage à ces femmes pionnières qui ont eu le courage de faire face à l'homophobie, aux moqueries, à la désapprobation de la société durant la décennie 1920-1930 en portant le pantalon. En adoptant l'habit des hommes, elles ont été les précurseurs du mouvement d'émancipation et de libéralisation des femmes.

Pose calcule ou instant saisi par le photographe ? la garonne  la voiture.
Pose calcule ou instant saisi par le photographe ?
"la garonne la voiture".

La garçonne.
point  Symbole par excellence des Années folles, la garçonne, avec ses cheveux coupés, ses robes raccourcies, sa silhouette tubulaire est une figure de mode androgyne qui hésite entre masculinisation et invention d'une nouvelle féminité. Elle incarne, de manière ambigüe, l'émancipation des femmes. Les adversaires à cette émancipation ne manquèrent pas d'assimiler les garçonnes aux lesbiennes, utilisant ainsi l'homophobie contre les femmes. Ainsi, dès 1889, on estime que l'on peut presque toujours suspecter une homosexualité chez les femmes qui portent les cheveux courts ou qui s'habillent comme des hommes ou qui pratiquent les sports ou les passe-temps de leur entourage masculin. Le marquage du sexe par le vêtement est en effet à cette époque un trait culturel fondamental. Il assigne chaque sexe à sa place dans toutes les manifestations de la vie sociale. Pourtant, dans ce siècle marqué par la domination masculine, adopter l'habit des hommes est un geste d'affranchissement. Ainsi des femmes bravent les sarcasmes et deviennent des modèles pour les femmes éprises de liberté: Rosa Bonheur, George Sand, l'exploratrice Jane Dieulafoy ou encore l'écrivaine Rachilde portent l'habit masculin.

Coupe courte et au carr dite prcisment  la garonne Louise Brooks.
Coupe courte et au carr dite prcisment " la garonne"
Louise Brooks.

point  En 1920, la coupe courte et au carré dite précisément "à la garçonne" tient le haut du pavé tandis que le cinéma inaugure la carrière légendaire de star comme Louise Brooks. Les opposants à l'émancipation des femmes font courir la rumeur que les coupes courtes provoquent des calvities, ou, au contraire, activent la pilosité du visage... Mais une nouvelle féminité s'invente alors: Le cou et la nuque dégagés mettent en valeur de grandes boucles d'oreilles. Sur les bras dénudés scintillent de nombreux bracelets rigides, serrés "à l'esclave" tandis que le mouvement du corps est souligné par de nombreux bijoux fantaisie et broches...

La nouvelle fminit: la nuque dgage met en valeur de grands colliers Louise Brooks.
La nouvelle fminit: la nuque dgage met en valeur de grands colliers
Louise Brooks.

L'apparition du pantalon

point  En 1924, les Jupes sont "courtes" : en moyenne à 26 cm du sol. En 1925, elles sont à 30 ou 35 cm du sol. En 1926, elles sont à 40 cm puis rallongent progressivement jusque 1930 où elles se stabiliseront à 30 ou 32 cm du sol. Mais avec la garçonne, la garde-robe masculine entre dans le vestiaire féminin. Il ne s'agit pas d'excentricité vestimentaire mais s'inscrit dans un progrès du féminisme. L'égalité des sexes apparaît d'abord comme une négation de la féminité et comme une volonté d'imiter les hommes. Le pantalon, emblème de la virilité occidentale apparaît à la fin des années vingt dans la garde-robe féminine même s'il est déja porté dès 1920 pour le ski, l'équitation, la chasse ou le golf. Il existe également sous forme de pyjama de soie pour remplacer la robe d'intérieur dès 1924. A l'écart des changements, la campagne restera longtemps fidèle à ses traditions vestimentaires et à ses costumes régionaux. Ainsi, longtemps, certains curés refuseront la communion aux jeunes filles en pantalon. L'école laïque ne se montrera guère plus tolérante en interdisant le pantalon jusque la fin des années soixante, sauf pendant les rigueurs hivernales, à condition qu'il soit porté sous la Jupe. En 1930, le droit des femmes de s'habiller en homme est même débattu devant les tribunaux. Ainsi, Violette Morris, entraîneuse de la Fédération féminine sportive de France porte plainte car sa fédération lui a retiré sa licence en raison de sa tenue jugée trop masculine. A 37 ans, elle porte des cheveux coupés très courts, le pantalon et veston avec cravate. Elle sera même accusée par la rumeur d'avoir supprimer sa poitrine trop proéminente pour conduire sa voiture... Elle sera déboutée devant le tribunal qui déclarera que "porter un pantalon n'étant pas d'un usage admis pour les femmes, la fédération féminine sportive de France avait parfaitement le droit de l'interdire"...

L'actrice Charlotte Andler en 1929. Veston, pantalon, chemise, noeud papillon, gants. La garde-robe masculine entre dans le vestiaire fminin.
L'actrice Charlotte Andler en 1929.
Veston, pantalon, chemise, noeud papillon, gants.
La garde-robe masculine entre dans le vestiaire fminin.

point  Néanmoins, ces femmes courageuses triompheront des divergences esthétiques, morales et politiques pour entrer dans les moeurs et ouvrir ainsi la voie de la femme moderne telle que nous la connaissons aujourd'hui.
Gabrielle Lys
Bibliographie:
"Les Garçonnes. Modes et fantasmes des années folles".
Christine Bard, Paris, Flammarion, 1998.


Encore la coupe courte et au carr  la garonne Louise Brooks.
Encore la coupe courte et au carr " la garonne"
Louise Brooks.


Le site est un succès gràce à vous tous. Merci pour vos marques de sympathie dans le livre d'or et partage idéologique des membres. Merci aussi à ceux qui m'écrivent des messages personnels. Ils me vont droit au coeur et me poussent à avancer toujours plus loin.
Gabrielle Lys

NOUVEAUX PHILOSOPHES: A Bruxelles, dans les pubs branchés de la place Schuman, la jupe cubique est le signe à la mode des nouveaux philosophes. Gabrielle Lys - Collection Spécial Cubisme. Mars 2007.
NOUVEAUX PHILOSOPHES:
A Bruxelles, dans les pubs branchés de la place Schuman, la jupe cubique est le signe à la mode des nouveaux philosophes.
Gabrielle Lys - Collection Spécial Cubisme. Mars 2007.


LE REBELLE: Et si la vie était une étoile filante traversant une sombre éternité, chacun aurait le loisir de la faire briller à sa guise. [Tonino Benacquista]  Il est rebelle. Il refuge que le monde soit figé. Pour faire briller le monde comme une étoile, il porte un perfecto et bottes rouge et sa Jupe Grunge en 3 épaisseurs de toile. Gabrielle Lys. 14 décembre 2008.
LE REBELLE:
"Et si la vie était une étoile filante traversant une sombre éternité, chacun aurait le loisir de la faire briller à sa guise."
[Tonino Benacquista]

Il est rebelle. Il refuge que le monde soit figé. Pour faire briller le monde comme une étoile, il porte un perfecto et bottes rouge et sa Jupe "Grunge" en 3 épaisseurs de toile.
Gabrielle Lys. 14 décembre 2008.


Dernières statistiques :
point  64 visites auj
point  46 visites auj
point  18 visites auj
point  6726 visites/jour max
point  415828 visites total
point  551 Supporters  55  496
point  80 Messages
point  180 Dessins

Dernier membre
20/02/2012 - 17h35
Pauline
- L'hay les roses - France -
Mais le symbole plus emblématique de la mode à la garçonne est la coupe de cheveux. Incarnée au cinéma par l’actrice Louise Brook, la coupe courte devient célèbre et est porté par toutes les femmes. Symbole d'émancipation, la coupe courte séduit et s'impose. En 1925, une femme sur trois aurait fait couper ses cheveux. Mais déjà en 1903, Colette arborait la coiffure courte. En mai 1917 Paul Morand écrit : « depuis 3 jours, c’est la mode de porter les cheveux courts. Toutes, elle suivent le mouvement, mené par Mme Letellier et Channel…». Les cheveux sont donc coiffés suivant la mode masculine, sous un chapeau cloche, à haute caloque cylindrique et dont les bords étroits tombent juste au dessus des sourcils. Les frères Antoine et René Rambaud devienne maitre dans l’art de cette coiffure qui fut renommer la coupe à la garçonne.
[Liste Membre]

Dernier membre
17/07/2017 - 08h03
Patrick Lefetz
- Verdun - France -
Je porte les jupes Hyatus depuis 3 ans, pour le sport et la ville.
Autour dr moi, les femmes y sont favorables et certains hommes sont prés à oser le port de la jupe

[Liste Membre]

Dernier Msg Livre d'Or :
Jean - Lyon - France - - 08/02/2016.
Bravo pour ce magnifique site
Dommage que les articles sur la jupe se fassent rares.
Je me suis mis à porter la jupe de temps en temps depuis un an. Au début difficile de s'aventurer en ville tant la crainte des regards est grande. Mais en fait, cela passe assez bien. Cependant, j'ai l'impression d'être bien seul et j'aimerais bien que d'autres osent et que ce vêtement puisse ainsi être porté plus facilement.
Je précise que je suis un jeune senior et c'est par plaisir que je porte la jupe. Liberté de mouvement, originalité, confort.
Espérant que tout cela évolue vite...


[Ajouter un message]


© Ce site est protégé par le droit d'auteur, tous droits réservés - MissingSign - Gabrielle Lys - 2004 - 2017. Toute reproduction
et/ou rediffusion de contenu par quelque moyen que ce soit doit faire l'objet d'une autorisation spécifique de son auteure.
SABAM n° 00768391789 ©


64 V.